Jeu de rôle

De Narolistes

Généralité

Le Jeu de rôle (JDR) est une grande famille de jeu de société reposant principalement sur l'utilisation du discours comme moyen ludique. L'objectif de tout jeu de rôle est de favoriser l'immersion dans une histoire en faisant jouer à chaque participant un rôle définit au préalable. En résumé, il s'agit d'une aventure interactive.

Le JDR peut prendre bien des formes différentes en fonction du matériel employé, de l'univers parcouru, de la façon de jouer son rôle (roleplay), etc... de manière non-exhaustive nous pouvons citer : - Le jeu de rôle "papier" où les participants se réunissent autour d'une table pour évoluer dans un monde imaginaire avec des personnages créés de toute pièce. Un système de jeu permet de mettre en place une certaine cohérence du scénario. Il peut être particuliérement rigoureux et régir tous les aspects du JDR ou au contraire minimaliste et laisser de la place à l'improvisation. - Les "murder party" où, le temps d'une soirée, d'une journée, d'un après-midi... les participants se réunissent autour d'un scénario pour mener une enquête en jouant des rôles établis à l'avance. Là encore un système de jeu permet de définir un fonctionnement au cours de la partie (indices, évènements...). - Les jeux de plateau ou de société à tendance rôliste. Les participants emploient un matériel et tout un système de jeu autour d'un plateau de jeu avec généralement des éléments plus restreints et plus encadrés de roleplay. - Le JDR "grandeur nature". Une version particuliérement aboutie de JDR où chaque participant entre dans la peau de son personnage (physiquement et psychiquement) pour vivre une aventure sur une longue durée.

Chaque famille peut s'illustrer par l'emploi d'univers spécifique (medieval-fantasy, gothic horror, science fiction, etc...).

Fonctionnement général

Un JDR nécessite toujours :

Un/des organisateur(s)
Des participants (ou personnage-joueurs)
Un univers
Un système de jeu
Un scénario

Organisateur,Maître du Jeu, Meneur de Jeu

Il existe un dieu dans le JDR... voire tout un panthéon ! Il s'agit des MJ ou Maître/Meneur du Jeu.

Le MJ anime le JDR, c'est à la fois le narrateur et le garant de l'ambiance du jeu. Il se repose généralement sur un système de jeu mais peut parfois agir au-delà du système pour les besoins de la partie (notamment dans les JDR narrativistes).

Tout JDR qui se respecte devrait préciser dans son règlement les articles suivants :

Article 1 - Le MJ a toujours raison !
Article 2 - Si le MJ a tort, se référer à l'article 1 ou 3 du présent règlement
Article 3 - Taggle c'est magique !

Des participants (ou personnage-joueurs)

Le joueur de JDR incarne un personnage-joueur (PJ) pour le différencier du PNJ, le personnage non-joueur qui est généralement piloté par le MJ pour apporter des éléments scénaristiques (action, information, récompense...). Le PJ est caractérisé par son personnage, souvent formalisé sous forme d'une fiche récapitulant ses principales caractéristiques, et son roleplay. Le roleplay est littéralement la façon de jouer son rôle, en d'autres termes c'est le style de jeu de l'acteur, sa façon d'habiter son personnage avec ses expressions, son ton, pourquoi pas son accent, son caractère propre, etc... En général le roleplay est influencé par l'univers, le milieu socioculturel voire la race du personnage incarné, mais tout est possible ! Le roleplay est l'essence même du JDR !!! Un bon MJ (Article 4 - Un MJ est forcémment merveilleux ! ...c'est un MJ qui vous le dit!) est sensible aux efforts des PJ de faire preuve de roleplay.

Un univers

L'univers régit une certaine cohésion du JDR. Il peut décrire une époque, un ensemble de lois physiques et/ou magiques, un environnement social avec ses différents peuples et/ou castes, un panel technologique, une histoire, etc... Tout éléments participant à l'immersion dans l'histoire intègre l'univers et lui confie une saveur particulière qui le rendra unique. L'univers est bien souvent empreint de littérature. Ainsi les oeuvres avant-gardistes et futuristes de Jules VERNES ont particuliérement influencé le mouvement et l'univers Steampunk où à l'ambiance victorienne s'intègrent de nombreux éléments technologiques futuristes... mais avec une touche de rétro ! Si vous conaissez "Retour vers le futur", dans le 3ème volet, la locomotive temporelle est typiquement steampunk. Dans "wild wild west", l'araignée l'est également. Dans "La cité des enfants perdus" c'est toute la technologie et l'ambiance qui empreintent au Steampunk.

Un système de jeu

C'est avant tout d'un guide et non d'un dieu dont il est question... Les simulationnistes me contrediront mais il est question ici de JDR narrativiste... Le système de jeu décrit la façon dont les PJ intègrent l'univers. Il décrit les interactions entre PJ, entre les PJ et l'environnement (bestiaire, technologie, société, combat...) et décrit également l'évolution des PJ avec l'expérience. Ils peuvent être des plus complets et rigoristes (traits de personnalité, habilités sociales, arbre des compétences, capacités physiques, mentales, magiques,etc...) comme ils peuvent être des plus simples (le MJ use du bon sens et improvise le reste. Dans la plupart des systèmes de jeu, on utilise différents dés pour symboliser la part de hasard toujours présente dans nos actions (même dans la réalité). Tantôt ils serviront à quantifier une caractéristique de PJ à la création de la fiche de personnage, tantôt ils serviront à déclarer une réussite à une épreuve d'adresse ou d'intelligence.

Un scénario

Le scénario est l'histoire proprement dite. C'est un cas particulier de l'univers qui permet de préciser dans quelles mesures sont impliquées les PJ. En règle général il est question d'une quête pour donner un objectif à un groupe de PJ agissant en coopération. Tous les cas sont possibles cependant et ne dépendent que de votre imagination de MJ. Là encore, il peut être d'une complétude voire d'une exactitude historique comme il peut être laissé au jugement du MJ qui improvisera... Dans le JDR narrativiste, il est évident que l'univers tout entier ne s'improvise pas. Le scénario quant à lui peut l'être en partie ou en totalité en gardant à l'esprit la priorité de l'ambiance et de l'amusement. L'improvisation reste à l'appréciation du MJ qui en usera en fonction de son propre style !

Conseils pour le MJ

Conseils pour le PJ